Forum

Stops sur turbos wa...
 
Notifications
Clear all

Stops sur turbos warrant A savoir  

  RSS

Gilles Santacreu
(@ikiu91)
Admin Admin
Inscription: Il y a 10 ans
Posts: 484
15 juillet 2010 22 h 54 min  

Olivier Auberger | JDF HEBDO | 27.02.2010 | Mise à jour : 19H53

Il était temps ! Depuis plus d'un an, les spéculateurs attendent les ordres stop sur les warrants et les turbos. Ils sont disponibles depuis le 22 février 2010 sur Nyse-Euronext.
Techniquement, ils sont appelés « stop on quote ». Sur le plan pratique, le boursier remplit son ordre en mentionnant un cours précis et une quantité. Par exemple, sur une option achetée 0,25 euro, il met un stop à 0,2 euro. Si le teneur de marché du warrant ou du turbo propose un prix d'achat de 0,2 euro, l'ordre est exécuté à condition que la quantité proposée soit suffisante. Il est important de bien comprendre ce point. En effet, vous ne pourrez pas reprocher à votre intermédiaire de ne pas avoir exécuté votre ordre si vous avez placé une quantité qui dépasse celle proposée par le teneur de marché.
Cette fonctionnalité était indispensable sur les warrants et sur les turbos. Beaucoup d'entre vous, dont certains que nous avons eu au téléphone, se plaignaient de l'inexistence de ces ordres promis par Nyse Euronext. En effet, jusqu'à maintenant, vous étiez obligés d'être devant votre écran pour surveiller vos produits. Ce nouveau type d'ordre vous permettra de relâcher un peu la pression.
Sur le plan concurrentiel, warrants et turbos rattrapent un peu de leur retard face aux CFD. En effet, les intermédiaires proposant ces contrats incitent fortement à mettre des ordres stop. Sur les comptes avec un risque limité, l'ordre stop garanti est obligatoire. Cela a d'ailleurs un coût, de 0,3 % de la position. Plus votre dépôt est faible plus le coût, en proportion, est important. En même temps, vous êtes certain d'être exécuté. Vous payez en quelque sorte pour la qualité du service.
Quel que soit le produit que vous utilisez, nous continuons à vous inciter très fortement à mettre des stops. La spéculation repose avant tout sur une bonne gestion du risque. Mettre un ordre stop permet d'avoir une vue instantanée sur la perte que l'on peut subir. Les produits dérivés imposent de savoir prendre ses pertes. Si vous ne vous fixez pas de limite, vous risquez de laisser « traîner » des positions dont les pertes ne feront que se creuser. Si Nick Leeson et Jérôme Kerviel avaient appliqué ces principes élémentaires, nous aurions jamais entendu parler d'eux. En même temps, je vous l'accorde, avec des si, nous pourrions refaire le monde des turbos et des warrants.


Quote
cvallier
(@cvallier)
Petit BoursiKoteur
Inscription: Il y a 10 ans
Posts: 10
6 janvier 2011 23 h 07 min  

Bonjour,
Le problème des Nick Leason ou Jerôme Kerviel est différent des nôtres. Ils jouent pratiquement sans limites (du moins la plupart du temps). Ce qui les conduit à nous battre presque toujours. Un peu comme le joueur de roulette qui pourrait doubler (presque) infiniment sa mise, technique qui conduit le joueur ordinaire à une faillite certaine. Par exemple, Kerviel avait engagé 50 milliards quand il ne pouvait théoriquement dépasser 100 millions, c-à-d 500 fois son maxi théorique ! Et en plus avec de l'argent qui n'est pas le leur ! Et puis de temps en temps (2 fois en 15 ans sur le nombre de traders x par le nombre de banques) ils font sauter leur propre banque ! Peu importe d'ailleurs, c'est nous qui payons les pots cassés.
Bonne année à tous


RépondreQuote
Share:

activtrades

Courtiers Partenaires

money management

Restez informés

Abonnez vous à la newsletter

captcha

activtrades

Posts Récents du Forum