Forum

Analyse hebdo émerg...
 
Notifications
Clear all

Analyse hebdo émergents  


Monte-Cristo
(@monte-cristo)
Trader Expérimenté
Inscription: Il y a 10 ans
Posts: 190
Topic starter  

Nous sommes le samedi 08 octobre 2011.

Toutes les semaines, je donnerai mon sentiment sur les émergents (BRIC). Le but ne sera pas la précision, mais de dégager une tendance.

En hebdo :
Brésil : -1.10%
Inde : - 1.34%
HK : +0.65%
Russie : -2.18%

Si le début de la semaine fut très rouge, la remontée en fin de semaine n'a pas permis de repasser positif pour 3 des 4 indices.
Cela signifie qu'ils s'attendent à une rechute sévère des indices d'ici peu de temps.
Le plus troublant est bien sûr la Russie qui signe la plus forte baisse des Bric alors que, pendant cette même semaine, le pétrole WTI a grimpé de +4.77%. Quand on sait l'implication du gaz et du pétrole sur l'économie Russe on comprend que le mal bancaire est beaucoup plus profond qu'on ne le pense, mais aussi que la certitude d'un ralentissement économique, voire d'une récession, tire vers le bas.

La semaine prochaine commence les résultats d'entreprises aux USA. Ils devraient être conforme aux attentes, ou quasi! En revanche, lors des derniers résultats il n'y a eu aucune baisse des perspectives des CA pour les mois à venir. Il semble donc probable que les entreprises vont annoncer des baisses à venir. Il est à noter que les entreprises européennes ont déjà annoncé ces baisses.

Ce dimanche, la réunion entre Merkel et Sarkozy devraient très mal se passer.
En effet, si la recapitalisation des banques est une nécessité, la méthode à employer diverge! Si Sarkozy accepte que l'Etat Français recapitalise les banques, alors la France perdra son triple A sous six mois, ce qui aura deux impacts : Sarkozy est sûr de perdre les élections et, surtout, la France ne pèsera plus rien en Europe.
Il est nécessaire qu'il refuse pour que la France continue d'exister et qu'il affirme que ce ne sont pas aux états de recapitaliser les banques, mais bien à l'Europe!
Bon courage à tous... A la semaine prochaine.


Quote
Monte-Cristo
(@monte-cristo)
Trader Expérimenté
Inscription: Il y a 10 ans
Posts: 190
Topic starter  

Nous sommes le samedi 15 octobre 2011

Cac40 : +3.95%

Brésil : +7.85%
Russie : +10.47%
Inde : +5.24%
Hong-Kong : +4.49%

Pétrole WTI : +4.60%

A ma grande surprise, toute la semaine fut d'un vert triomphant.
Je ne comprends pas pourquoi puisque les mauvaises nouvelles se succèdent sans vision réelle et claire d'en sortir quelque soit le sujet :
- l'agence énergétique a revu à la baisse ses prévisions de vente de pétrole pour 2012
- les agences de notation baissent la note de l'Espagne et de diverses banques en Europe
- le déficit américain explose (année qui se finit fin septembre dans leur comptabilité) et qui désormais atteint 98% du PIB
- les prévisions allemandes qui disent que la croissance sera sous 1% pour leur pays en 2012
- l'Europe qui nous explique que, comme elle n'a pas d'argent, elle va créer un effet de levier sur un fonds cotisé par des pays eux-même endettés et qui, in-fine, amène à la conclusion que les actifs risqués des banques sont les obligations des états européenns (qui donc créent ce fonds avec effet de levier)
- Les banques chinoises sont blindées d'actifs toxiques et l'état chinois tente d'intervenir pour éviter leurs faillites
Alors, certes, il y a eu quelques bonnes nouvelles comme les ventes de détail aux USA, les chiffres de Google... mais je juge cela du bruit quand je le compare au grondement de la tempête.

Il s'entend que si la semaine prochaine ce n'est pas rouge, j'arrête car il est inutile d'être ridicule dans l'erreur qui se répète.
Bon courage à tous


RépondreQuote
Monte-Cristo
(@monte-cristo)
Trader Expérimenté
Inscription: Il y a 10 ans
Posts: 190
Topic starter  

Nous sommes le samedi 22 octobre 2011 :

Chiffres hebdos :
Cac 40 : -1.45%
SP500 : +1.12%

Brésil : +0.35%
Russie : +0.51%
Inde : -1.74%
Hong-Kong : -2.57%

Pétrole : +0.69%

Les mauvaises nouvelles s'additionnent aux mauvaises nouvelles et pourtant les indices réagissent plutôt bien.
Ainsi, Moody's annonce une mise sous surveillance de la France, les innondations en Thaïlande plongent l'Asie dans un grand trouble (sachant que beaucoup d'entreprises japonaises sont basées en Thaïlande ce qui signifie qu'au cours de cette année elles se sont pris Fukushima + innondations), le yen repart à la hausse (clout hebdo : 76.3050) démolissant un peu plus l'économie japonaise.
Dans ce marasme, les matières premières sont à la peine et le silver perd 4.89% sur la semaine... mais pas le pétrole!
Et donc le pétrole continue de monter puisque le $ ne cesse de faiblir par rapport à toutes les monnaies et l'or noir se transforme en valeur refuge, clôturant à 87.40$ sa semaine.
C'est cette montée du pétrole (ou cette baisse du $) qui permet aux indices russe et brésilien de clôturer la semaine dans le vert.

Ce week-end, le sommet européen est anecdotique puisque le choix français obligerait à modifier les traités et donc pousserait Angela Merckel a passé devant son parlement.
Donc, c'est le choix allemand qui sera enterriné pour éviter un refus des députés allemands.
Pour faire court, le choix allemand conduit les pays du sud dans le mur. En effet, il garantit aux acheteurs d'obligations d'être payé in fine par le Fesf (à l'heure actuelle, la BCE achète les dites obligations pour empêcher une explosion des taux à la hausse... ce ne sera plus le cas après ce traîté). En termes simples, les spéculateurs savent qu'avec l'effet de levier, l'Europe ne dispose que de 1000 milliards d'euro avant que le plafond ne soit atteint (à titre comparatif, le fesf à la base était constitué de 440 miliards d'euro, mais, depuis le 21 juillet, 240 ont déjà été utilisés par la BCE, reste 200 qui avec l'effet levier de 5 donneront 1000 milliards d'euro). Autant dire que l'on peut s'attendre rapidement à une explosion à la hausse des taux... et donc un spread entre la France et l'Allemagne qui s'étire chaque jour un peu plus.
A court terme, le point hallucinant est de dire aux banques qu'elles vont devoir payer 50 ou 60% des dettes non remboursables par la Grèce... Dans mon monde, on appelle cela un défaut de paiement. On verra bien ce que diront les agences de notation.

La semaine prochaine devrait être sportive :mrgreen:
Bon courage à tous


RépondreQuote
Share:

activtrades

Courtiers Partenaires

livre bourse

Restez informés

Abonnez vous à la newsletter

captcha

activtrades

Posts Récents du Forum