boursikoter.com >> Infos de Marché >> Qu’est-ce que les données sur la grippe aux États-Unis nous apprennent au sujet du nouveau coronavirus 2019 – version abrégée de l’article d’opinion de James Liang et Huang Wenzheng

Qu’est-ce que les données sur la grippe aux États-Unis nous apprennent au sujet du nouveau coronavirus 2019 – version abrégée de l’article d’opinion de James Liang et Huang Wenzheng

 

SHANGHAI–(BUSINESS WIRE)–En réponse à l’épidémie du nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV), James Liang et Huang Wenzheng ont publié un document de recherche comparant les données pour l’actuel nouveau coronavirus avec celles de la grippe aux États-Unis ces neuf dernières années. Auteurs : James Liang, cofondateur et président exécutif du conseil d’administration de Trip.com Group Ltd. (Nasdaq : TCOM), et Huang Wenzheng, chercheur au Centre pour la Chine et la mondialisation (CCG – Center for China and Globalization) * Les avis exprimés ici n’engagent qu’eux. Trip.com Group Ltd. n’a pas participé à sa création.

Les données préliminaires suggéraient que le nouveau coronavirus était plus contagieux mais moins fatal que le SRAS, une épidémie qui s’est déclarée en Chine en 2003. Certains individus infectés présentent de légers symptômes, voire aucun symptôme, dans la phase initiale, et les cas les plus graves ou mortels concernaient des personnes âgées avec des problèmes de santé préexistants. Ces caractéristiques cliniques sont similaires à celles de la grippe. Le nouveau coronavirus et la grippe sont tous deux des maladies respiratoires provoquées par une infection virale, ces maladies montrent toutefois des symptômes quelque peu différents.

L’étude évalue que le taux de mortalité du nouveau coronavirus en dehors du Hubei, son lieu d’origine, est 0,1 % inférieur à celui de la grippe aux États-Unis, qui est de 0,13 %. Elle indique également que, parmi les trois maladies transmissibles que sont le nouveau coronavirus, le SRAS et la grippe, le taux de mortalité pour le nouveau coronavirus est plus proche de celui de la grippe et bien inférieur à celui du SRAS.

Actuellement, les hôpitaux dans le Hubei et à Wuhan ne disposent pas des capacités nécessaires pour traiter un nombre aussi important de patients présumés, conduisant à des inquiétudes quant au fait que toutes les infections ne sont peut-être pas comptabilisées, et le taux d’infection pour la grippe aux États-Unis semble appuyer cette théorie.

En résumé, tant que le taux de mortalité n’augmente pas de façon significative, même si de nombreux autres cas étaient diagnostiqués, nous ne devrions pas être exagérément pessimistes. Il serait évidemment déraisonnable d’assouplir les mesures de contrôle de la maladie actuellement en place, mais nous espérons que notre analyse permettra de mieux comprendre l’épidémie et contribuera à atténuer la panique en Chine et à travers le monde.

Le constat de l’analyse est par ailleurs cohérent avec la recommandation du gouvernement chinois qui est, pour les personnes ne présentant aucun symptôme ou seulement de légers symptômes, de rester à la maison en quarantaine. Aucune ville ne peut se permettre de traiter tous les patients ressentant seulement un léger inconfort, et des hospitalisations excessives à cause de la panique pourraient même augmenter le risque d’infection.

Le nombre relativement faible de décès en dehors de Wuhan observé jusqu’à ce jour pourrait signifier que la maladie n’est pas si meurtrière qu’il n’y paraissait initialement. Il convient également de noter que l’Organisation mondiale de la santé n’a pas recommandé de limiter le commerce ni les déplacements et, bien que l’on ne sache pas dans quelle mesure cette décision était liée au taux de létalité relativement faible en dehors du Hubei et à l’absence de victime en dehors de la Chine, on peut espérer que les gouvernements et les entreprises dans le monde entier tiendront compte de ces importantes observations pour la réponse qu’ils apporteront à cette épidémie.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Département des affaires internationales de Trip.com Group

Xiaoming Peng

86 18611182258

pr@ctrip.com
www.trip.com



Avatar

BusinessWire

Voir tous les posts

activtrades

Courtiers Partenaires

money management

Restez informés

Abonnez vous à la newsletter

captcha

activtrades

Posts Récents du Forum