boursikoter.com >> Infos de Marché >> Schlumberger annonce les résultats de l’exercice et du quatrième trimestre 2019

Schlumberger annonce les résultats de l’exercice et du quatrième trimestre 2019

  • Le chiffre d’affaires mondial pour l’exercice complet de 32,9 milliards USD n’a pas bougé en glissement annuel, avec une croissance du chiffre d’affaires international de 7 %
  • La perte par action PCGR de l’exercice, comprenant les charges et crédits, s’est élevée à 7,32 USD
  • Le BPA de l’exercice, hors charges et crédits, s’est établi à 1,47 USD
  • Le flux de trésorerie de l’exercice, lié à l’exploitation, et le flux de trésorerie disponible, se sont élevés respectivement à 5,4 milliards USD et 2,7 milliards USD
  • Le chiffre d’affaires de 8,2 milliards USD du quatrième trimestre a reculé de 4 % en séquentiel, avec une croissance du chiffre d’affaires international de 2 %
  • Le BPA PGCR du quatrième trimestre, comprenant les charges et crédits, a atteint 0,24 USD
  • Le BPA au quatrième trimestre, hors charges et crédits, s’est établi à 0,39 USD
  • Le flux de trésorerie du quatrième trimestre, lié à l’exploitation, et le flux de trésorerie disponible, se sont élevés respectivement à 2,3 milliards USD et 1,5 milliard USD
  • Le Conseil d’administration a approuvé un dividende trimestriel en espèces de 0,50 USD par action

HOUSTON–(BUSINESS WIRE)–Schlumberger Limited (NYSE : SLB) a publié aujourd’hui ses résultats pour l’exercice 2019 et pour le quatrième trimestre 2019.

Résultats de l’exercice complet(en millions, sauf montants par action)

Douze mois clos au

 

Variation

31 décembre 2019

 

31 décembre 2018

 

En glissement annuel

Chiffre d’affaires

32 917 USD

 

32 815 USD

 

0 %

Bénéfice (perte) avant les charges – Base PCGR

(10 418 USD

)

2 624 USD

 

n/s

Résultat d’exploitation par segment, avant impôts*

3 978 USD

 

4 187 USD

 

-5 %

Marges d’exploitation par segment, avant impôts*

12,1

%

12,8

%

-68 pdb

Revenu net (perte) – Base PCGR

(10 137 USD

)

2 138 USD

 

n/s

Bénéfice net, hors charges et crédits*

2 054 USD

 

2 261 USD

 

-9 %

BPA dilué (perte par action) – Base PCGR

(7,32 USD

)

1,53 USD

 

n/s

BPA dilué, hors charges et crédits*

1,47 USD

 

1,62 USD

 

-9 %

 

Chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’exercice, par région

 

 

Amérique du Nord

10 843 USD

 

11 984

 

-10 %

Amérique latine

4 149

 

3 745

 

11 %

Europe/CEI/Afrique

7 683

 

7 158

 

7 %

Moyen-Orient et Asie

10 017

 

9 543

 

5 %

Autres

225

 

385

 

n/s

32 917 USD

 

32 815 USD

 

0 %

 

Chiffre d’affaires Amérique du Nord

10 843 USD

 

11 984 USD

 

-10 %

Chiffre d’affaires International

21 849 USD

 

20 446 USD

 

7 %

 

Chiffre d’affaires Amérique du Nord, à l’exclusion de Cameron

8 525 USD

 

9 556 USD

 

-11 %

Chiffre d’affaires International, à l’exclusion de Cameron

18 874 USD

 

17 439 USD

 

8 %

 
*Ces mesures financières ne sont pas conformes aux PCGR. Pour plus de détails, voir la section intitulée « Charges et crédits ».
n/s = non significatif

Le PDG de Schlumberger, Olivier Le Peuch a commenté les résultats en ces termes : « Le chiffre d’affaires de l’ensemble de l’exercice 2019 a atteint 32,9 milliards USD, un niveau qui est resté essentiellement le même qu’en 2018. La performance globale a été positive, en particulier sur les marchés internationaux, et nous avons généré 2,7 milliards USD en flux de trésorerie disponible, un succès remarquable dans ces conditions du marché. Les marges d’exploitation par segment, avant impôts, de 12 % pour l’exercice, ont toutefois connu une légère baisse en glissement annuel.

« Le chiffre d’affaires international, hors Cameron, a augmenté de 8 %, des résultats conformes à nos attentes d’une croissance élevée à un chiffre. La plupart de nos marchés géographiques internationaux ont bénéficié de ces conditions favorables du marché, et près de la moitié d’entre eux ont enregistré une croissance du chiffre d’affaires à deux chiffres en glissement annuel, motivée par l’activité d’exploration, les opérations offshore et l’accélération de la transformation numérique du secteur. Comparativement au premier semestre 2019, les marges d’exploitation internationales par segment, avant impôts ont progressé de 100 points de base (pdb) au cours du deuxième semestre, une première étape vers notre objectif stratégique d’expansion de la marge.

« En revanche, après deux années de forte croissance, le chiffre d’affaires pour l’Amérique du Nord a connu un fort recul, principalement en raison de la faiblesse du marché terrestre affectant notre activité de pompage à pression OneStim®, tandis que les clients atteignaient leurs limites budgétaires plus tôt dans l’année et maintenaient une forte discipline sur le capital-risque.

(en millions)
Chiffre d’affaires pour l’exercice, par segment

Douze mois clos au

 

Variation

31 décembre 2019

 

31 décembre 2018

 

En glissement annuel

Caractérisation des réservoirs

6 312 USD

 

6 173

 

2 %

Forage

9 721

 

9 250

 

5 %

Production

11 987

 

12 394

 

-3 %

Cameron

5 336

 

5 520

 

-3 %

Autres

(439

)

(522

)

n/s

32 917 USD

 

32 815 USD

 

0 %

n/s = non significatif

« Parmi les segments d’activité, le chiffre d’affaires de Forage et Caractérisation des réservoirs a bénéficié de leur exposition au marché international, tandis que les segments Production et Cameron ont diminué en glissement annuel, en raison de la faiblesse du marché terrestre en Amérique du Nord.

« Au cours de l’année, nous avons enregistré des charges avant impôt importantes, du fait des conditions du marché, particulièrement en Amérique du Nord. Ces charges étant en majeure partie hors caisse et principalement liées à l’écart d’acquisition, aux actifs incorporels et aux immobilisations corporelles, elles n’ont pas nuit à notre capacité à générer un solide flux de trésorerie, comme nous l’avons démontré au cours du deuxième semestre.

« Nous avons terminé l’année en nous appuyant sur la solidité de notre franchise internationale, stimulée par l’ampleur de la reprise internationale, après quatre années consécutives de baisse des revenus. Nous avons engagé notre stratégie de redimensionnement concernant la partie terrestre de l’Amérique du Nord, dans des conditions de marché très difficiles, éliminé des coûts structurels pour protéger les marges, et accéléré la transformation des opérations légères en actifs et des modèles d’entreprise axés sur l’accès à la technologie.

« L’année 2019 a marqué le début d’un nouveau chapitre pour Schlumberger. À mesure que nous progressons, notre vision s’attache à définir et stimuler une performance élevée, tant sur le plan durable, qu’opérationnel et financier. Autrement dit, nous entendons être le partenaire de performance, de prédilection, au bénéfice de nos clients et de notre industrie. Notre stratégie a permis à Schlumberger d’être bien positionnée pour réaliser l’expansion des marges, accroître le retour sur le capital et assurer la croissance du flux de trésorerie disponible.

Résultats du quatrième trimestre(en millions, sauf montants par action)

Trois mois clos le

 

Variation

31 décembre 2019

 

30 septembre 2019

 

31 décembre 2018

 

Séquentiel

 

En glissement annuel

Chiffre d’affaires

8 228 USD

 

8 541 USD

 

8 180 USD

 

-4 %

 

1 %

Bénéfice (perte) avant les charges – Base PCGR

452 USD

 

(11 971 USD

)

648 USD

 

n/s

 

-30 %

Résultat d’exploitation par segment, avant impôts*

1 006 USD

 

1 096 USD

 

967 USD

 

-8 %

 

4 %

Marges d’exploitation par segment, avant impôts*

12,2

%

12,8

%

11,8

%

-60 pdb

 

40 pdb

Revenu net (perte) – Base PCGR

333 USD

 

(11 383 USD

)

538 USD

 

n/s

 

-38 %

Bénéfice net, hors charges et crédits*

545 USD

 

596 USD

 

498 USD

 

-9 %

 

9 %

BPA dilué (perte par action) – Base PCGR

0,24 USD

 

(8,22 USD

)

0,39 USD

 

n/s

 

-38 %

BPA dilué, hors charges et crédits*

0,39 USD

 

0,43 USD

 

0,36 USD

 

-9 %

 

8 %

 

 

 

Chiffre d’affaires Amérique du Nord

2 454 USD

 

2 850 USD

 

2 820 USD

 

-14 %

 

-13 %

Chiffre d’affaires International

5 721 USD

 

5 629 USD

 

5 284 USD

 

2 %

 

8 %

 

 

 

Chiffre d’affaires Amérique du Nord, à l’exclusion de Cameron

1 907 USD

 

2 261 USD

 

2 235 USD

 

-16 %

 

-15 %

Chiffre d’affaires International, à l’exclusion de Cameron

4 892 USD

 

4 857 USD

 

4 526 USD

 

1 %

 

8 %

 
*Ces mesures financières ne sont pas conformes aux PCGR. Pour plus de détails, voir les sections intitulées « Charges et crédits » et « Segments ».
n/s = non significatif

« Le chiffre d’affaires de 8,2 milliards USD du quatrième trimestre représente un résultat inférieur de 4 % en séquentiel. Le chiffre d’affaires International de 5,7 milliards USD a augmenté de 2 % en séquentiel, et de 8 % en glissement annuel. Le chiffre d’affaires en Amérique du Nord, établi à 2,5 milliards USD, a toutefois chuté de 14 % en séquentiel en raison de l’épuisement budgétaire des clients et des restrictions des flux de trésorerie.

« La croissance internationale en séquentiel a été favorisée par la zone Moyen-Orient et Asie, où le chiffre d’affaires a augmenté de 5 % grâce à la hausse des ventes de produits de fin d’année au Koweït, en Irak et à Oman ; de la livraison de puits clé en main, à prix fixe (Lump-Sum-Turnkey, LSTK) en Arabie saoudite ; et de l’activité accrue des Services de puits, au Qatar. Le chiffre d’affaires de l’Amérique latine a affiché une hausse de 1 % en réponse au raffermissement des ventes de licences sismiques multiclients WesternGeco® dans la baie de Campeche au Mexique, tandis que le chiffre d’affaires dans la région Europe/CEI/Afrique n’a décliné que de 2 % compte tenu du léger ralentissement hivernal de l’activité dans l’hémisphère nord, lequel a été partiellement atténué par le raffermissement des ventes de produits de fin d’année et des ventes de logiciels numériques Solutions logicielles intégrées (Software Integrated Solutions, SIS).

Chiffre d’affaires du quatrième trimestre par segment(en millions)

Trois mois clos le

 

Variation

31 décembre 2019

 

30 septembre 2019

 

31 décembre 2018

 

Séquentiel

 

En glissement annuel

Caractérisation des réservoirs

1 643 USD

 

1 651 USD

 

1 571 USD

 

-1 %

 

5 %

Forage

2 442

 

2 470

 

2 461

 

-1 %

 

-1 %

Production

2 867

 

3 153

 

2 936

 

-9 %

 

-2 %

Cameron

1 387

 

1 363

 

1 345

 

2 %

 

3 %

Autres

(110

)

(96

)

(133

)

n/s

 

n/s

8 228 USD

 

8 541 USD

 

8 180 USD

 

-4 %

 

1 %

n/s = non significatif

« Le produit d’exploitation a chuté de 9 % en séquentiel, essentiellement en réponse à la baisse séquentielle de 33 % du chiffre d’affaires de OneStim, alors que nous continuions à adapter notre capacité de fracturation hydraulique en accumulant les éléments d’actifs face à la baisse de la demande. Cela fait partie de la stratégie de redimensionnement que nous déployons dans la partie terrestre de l’Amérique du Nord : rationaliser notre portefeuille d’activités pour obtenir des rendements améliorés et une meilleure rentabilité. Le chiffre d’affaires de chacun des groupes Forage et Caractérisation des réservoirs a diminué de 1 % en séquentiel, en raison de la fin des campagnes estivales en mer du Nord et en Russie. Ces effets ont toutefois été partiellement compensés par l’augmentation de l’activité de forage dans la région Moyen-Orient et Asie et le raffermissement des ventes de logiciels numériques SIS dans plusieurs marchés géographiques. Le chiffre d’affaires de Cameron a progressé de 2 % en séquentiel, grâce à la hausse des ventes dans les segments OneSubsea®, Systèmes de surface, et Systèmes de forage, principalement sur les marchés internationaux.

« Je suis ravi de nos résultats opérationnels et financiers alors que nous clôturons 2019, et je suis encouragé par la croissance soutenue de l’activité internationale, même si les conditions dans la partie terrestre de l’Amérique du Nord sont devenues plus tendues. Le BPA au quatrième trimestre, a atteint 0,39 USD, hors charges et crédits, soit un niveau inférieur en séquentiel, tout en dépassant de 8 % le chiffre du trimestre correspondant de l’année précédente. Les marges d’exploitation par segment, avant impôts ont décliné en séquentiel avec les effets saisonniers, mais se sont améliorées comparativement au trimestre correspondant de l’année précédente. Ce trimestre a créé la première croissance en séquentiel, avec l’amélioration des marges internationales par rapport à tout autre quatrième trimestre depuis 2014. Nous avons donc bon espoir d’avoir tourné la page, d’autant que nous observons maintenant une croissance des marges internationales en séquentiel sur les trois derniers trimestres grâce à notre discipline et à l’accent mis sur la performance de l’exécution. Pendant ce temps, dans la partie terrestre de l’Amérique du Nord, nous avons réduit la dilution de marge suite à la réduction de l’activité, en mettant en œuvre notre stratégie de redimensionnement, en jouant un rôle décisif dans la réduction des capacités et la restructuration de nos opérations.

« Nous avons également généré un flux de trésorerie significatif de nos opérations à la clôture de l’exercice, en tirant parti de notre programme de gérance du capital. Nous avons franchi en outre deux étapes majeures au cours du trimestre : la formation de la coentreprise Sensia et le dessaisissement de notre activité Outils de forage. Le produit de ces opérations a favorisé une réduction significative de notre dette nette durant le trimestre.

« D’un point de vue macroéconomique, nous avons clôturé l’année avec le sentiment que la croissance de la demande en pétrole en 2020 deviendra positive avec la réduction des incertitudes suite aux avancées réalisées dans l’accord commercial entre les États-Unis et la Chine. La baisse de la croissance de la production en Amérique du Nord, que les estimations situent entre 400 000 et 800 000 barils/jour devrait continuer à corroborer la thèse des investissements internationaux. La récente escalade des risques géopolitiques devrait fixer les limites de la future évolution des prix du pétrole. À court terme, nous nous attendons à ce que les baisses de productions de l’OPEC+, convenues en décembre 2019 limitent l’investissement et l’activité, en particulier au Moyen-Orient et en Russie, au cours du premier semestre 2020. À mesure que l’exercice progresse, l’effet du ralentissement de la croissance de la production en Amérique du Nord est susceptible de provoquer un resserrement du marché et de pousser davantage les opérateurs internationaux à augmenter sensiblement leurs investissements au deuxième semestre de l’exercice et au-delà.

« Dans cette optique, nous nous attendons à ce que le taux de croissance des dépenses en capital d’E&P en 2020 sur les marchés internationaux se situe dans la partie moyenne de la fourchette à un chiffre. Il est donc à prévoir que nos revenus issus du portefeuille international augmentent à un rythme égal ou supérieur, hors effets des transactions de Sensia et Outils de forage. Les activités détachées de ces transactions ont représenté environ 2 % de notre chiffre d’affaires mondial en 2019. La croissance du chiffre d’affaires international sera beaucoup plus concentrée sur le deuxième semestre de l’année, avec une activité offshore accrue, l’amélioration du mix d’activités du cycle de croissance précoce en eau profonde, et l’augmentation des travaux d’exploration vers la fin de l’exercice et en 2021.

« En Amérique du Nord, nous poursuivons le redimensionnement de notre organisation et de notre portefeuille en recentrant ou en abandonnant des unités d’activité insuffisamment performantes, afin de nous concentrer sur des opérations légères en actifs et développer nos modèles d’entreprise axés sur l’accès à la technologie. En conformité avec notre stratégie déclarée, nous sommes prudemment optimistes, et nous pensons que la haute qualité de notre portefeuille favorisera l’expansion des marges et l’amélioration des rendements sur le marché terrestre en Amérique du Nord. Cela a également abouti à la fermeture d’un nombre significatif d’installations et, malheureusement, des réductions de personnels.

« Après une solide performance du flux de trésorerie disponible au deuxième semestre 2019, nous sommes confiants quant à notre capacité d’améliorer davantage la génération d’un flux de trésorerie en 2020. Nos efforts portés sur l’amélioration des marges, la gérance du capital et une gestion rigoureuse du fonds de roulement continueront à soutenir notre capacité d’améliorer le flux de trésorerie disponible généré.

« Au total, nous avons fini l’année avec un trimestre particulièrement solide, conforme à notre vision de la performance et nos objectifs de rendement. Je suis très satisfait des résultats, et je suis fier de l’équipe Schlumberger qui a produit cette performance. »

Autres événements

Le 10 décembre 2019, Schlumberger a annoncé que Simon Ayat, vice-président exécutif et directeur financier, quittait son poste actuel le 22 janvier 2020. M. Ayat, qui a rejoint la Société en 1982, restera chez Schlumberger au poste de conseiller stratégique principal auprès du président-directeur général pour une période de deux ans. M. Stéphane Biguet, notre vice-président des finances actuel et un vétéran de Schlumberger depuis 24 ans, succédera à M. Ayat en tant que vice-président exécutif et directeur financier.

Le 1er octobre 2019, Schlumberger et Rockwell Automation ont finalisé les transactions concernant Sensia, leur coentreprise annoncée précédemment. Rockwell Automation détient 53 % de la coentreprise, et Schlumberger en détient 47 %. À la clôture, Rockwell Automation a procédé au versement en espèces de 238 millions USD, net d’ajustements de fonds de roulement, à Schlumberger.

Le 31 décembre 2019, Schlumberger a conclu la vente des activités et des actifs associés de DRILCO, Thomas Tools, et des services Pêche et Réparations, pour d’un montant net de 348 millions USD, reçu en espèces.

Lors du quatrième trimestre, Schlumberger a racheté 1,1 milliard USD de ses billets en circulation, comprenant 416 millions USD de ses billets en circulation à 3,00 % expirant en 2020 ; 126 millions USD de ses billets en circulation à 4,50 % expirant en 2021 ; 500 millions USD de ses billets en circulation à 4,20 % expirant en 2021 ; et 106 millions USD de ses billets de premier rang à 3,60 % expirant en 2022.

Le 17 janvier 2020, le conseil d’administration de Schlumberger a approuvé un dividende trimestriel en liquidités de 0,50 USD par action ordinaire en circulation, payable le 9 avril 2020 aux actionnaires inscrits à la date du 12 février 2020.

Chiffre d’affaires consolidé par zone

(en millions)

Trois mois clos le

 

Variation

31 décembre 2019

 

30 septembre 2019

 

31 décembre 2018

 

Séquentiel

 

En glissement annuel

Amérique du Nord

2 454 USD

2 850 USD

2 820 USD

-14 %

 

-13 %

Amérique latine

1 028

1 014

978

1 %

 

5 %

Europe/CEI/Afrique

2 018

2 062

1 842

-2 %

 

10 %

Moyen-Orient et Asie

2 675

2 553

2 464

5 %

 

9 %

Autres

53

62

76

n/s

 

n/s

8 228 USD

8 541 USD

8 180 USD

-4 %

 

1 %

 

 

 

Chiffre d’affaires Amérique du Nord

2 454 USD

2 850 USD

2 820 USD

-14 %

 

-13 %

Chiffre d’affaires International

5 721 USD

5 629 USD

5 284 USD

2 %

 

8 %

 

 

 

Chiffre d’affaires Amérique du Nord, à l’exclusion de Cameron

1 907 USD

2 261 USD

2 235 USD

-16 %

 

-15 %

Chiffre d’affaires International, à l’exclusion de Cameron

4 892 USD

4 857 USD

4 526 USD

1 %

 

8 %

n/s = non significatif
Certains montants de la période précédente ont été reclassés pour correspondre à la présentation de la période actuelle.

Le chiffre d’affaires de 8,2 milliards USD du quatrième trimestre a reculé de 4 % en séquentiel. Le chiffre d’affaires Amérique du Nord a diminué de 14 %, passant à 2,5 milliards USD, tandis que le chiffre d’affaires international a progressé de 2 % pour atteindre les 5,7 milliards USD.

Amérique du Nord

Le chiffre d’affaires consolidé dans la zone Amérique du Nord, établi à 2,5 milliards USD, a diminué de 14 % en séquentiel. La baisse séquentielle reflète la baisse d’activité et des tarifs dans nos activités terrestres OneStim et Forage, en Amérique du Nord, en raison des limitations budgétaires attendues des clients, et des restrictions des flux de trésorerie. Le chiffre d’affaires terrestre en Amérique du Nord a reculé de 19 % en séquentiel, tandis que le chiffre d’affaires du segment offshore en Amérique du Nord a progressé de 3 %. Le chiffre d’affaires de OneStim a connu une baisse séquentielle de 33 %, alors que nous continuions à adapter notre capacité de fracturation hydraulique en accumulant les éléments d’actifs face à la baisse de la demande. Cela fait partie de la stratégie de redimensionnement que nous déployons dans la partie terrestre de l’Amérique du Nord : rationaliser notre portefeuille d’activités pour obtenir des rendements améliorés et une meilleure rentabilité.

International

Le chiffre d’affaires consolidé dans la zone Amérique latine, établi à 1,0 milliard USD, a augmenté de 1 % en séquentiel. Ceci s’explique essentiellement par l’augmentation des ventes de licences sismiques multiclients WesternGeco dans la baie de Campeche au Mexique, une hausse en partie contrecarrée par la baisse des revenus en Argentine face à la réduction de l’activité des services de forage et de puits. Le chiffre d’affaires en Équateur a légèrement baissé en raison des arrêts de production du fait des troubles civils survenus au début du trimestre. Le chiffre d’affaires de Cameron a progressé en réponse à l’augmentation des ventes de Systèmes de surface sur les marchés géographiques du Mexique et d’Amérique centrale.

Dans la zone Europe/CEI/Afrique, le chiffre d’affaires consolidé de 2,0 milliards USD a diminué de 2 % en séquentiel. Cette baisse est imputable au ralentissement hivernal de l’activité Câbles de forage, et Services de puits, intervenu à la fin des campagnes estivales en Mer du Nord et en Russie, une baisse partiellement compensée par l’augmentation des ventes de logiciels numériques SIS et des ventes des produits de la division Solutions d’ascension artificielle, dans la région. La progression du chiffre d’affaires sur les marchés géographiques en Afrique subsaharienne et en Afrique du Nord, suite au démarrage de nouveaux projets a également permis de compenser le déclin saisonnier de l’activité dans l’hémisphère nord. Le chiffre d’affaires de Cameron a progressé en réponse à l’augmentation des ventes du groupe Systèmes de Valves et Processus (Valves & Process Systems, VPS) en Russie, et à l’activité accrue des services et du projet OneSubsea en Norvège.

Le chiffre d’affaires consolidé dans la région Moyen-Orient et Asie de 2,7 milliards USD a augmenté de 5 % en séquentiel. Cette hausse est imputable à l’augmentation du chiffre d’affaires au Moyen-Orient, liée à l’accroissement des ventes de produits des groupes Complétions, Solutions d’ascension artificielle, et M-I SWACO, au Koweït, en Irak et à Oman ; ainsi qu’à la livraison de puits LSTK supplémentaires en Arabie saoudite ; et à l’activité accrue des Services de puits, au Qatar. Le chiffre d’affaires dans les marchés géographiques d’Asie du Sud-est et d’Asie extrême-orientale et Australie a également augmenté en séquentiel en raison de l’augmentation des ventes de produits du groupe Complétions et des logiciels numériques SIS. Le chiffre d’affaires de Cameron a augmenté du fait de l’activité accrue de OneSubsea en Inde.

Caractérisation des réservoirs

(en millions)

Trois mois clos le

 

Variation

31 décembre 2019

 

30 septembre 2019

 

31 décembre 2018

 

Séquentiel

 

En glissement annuel

Chiffre d’affaires

1 643 USD

 

1 651 USD

 

1 571 USD

 

-1 %

 

5 %

Bénéfice d’exploitation avant impôts

368 USD

 

360 USD

 

360 USD

 

2 %

 

2 %

Marge d’exploitation avant impôts

22,4

%

21,8

%

22,9

%

59 pdb

 

-48 pdb

Le chiffre d’affaires de Caractérisation des réservoirs, établi à 1,6 milliard USD, dont 83 % proviennent des marchés internationaux, a diminué de 1 % en séquentiel, après l’achèvement des campagnes estivales pour l’activité Câbles de forage et Services de test, en Mer du Nord et en Russie, où l’hiver clément n’a pas sensiblement perturbé l’activité. Ce déclin a été partiellement compensé par les ventes élevées de logiciels numériques SIS sur plusieurs marchés géographiques. Les ventes de licences sismiques multiclients WesternGeco ont également reculé, l’augmentation des ventes dans la baie de Campeche au Mexique ayant été plus que compensée par la réduction de l’activité dans la partie américaine du golfe du Mexique.

La marge d’exploitation avant impôts de 22 %, du segment Caractérisation des réservoirs a augmenté de 59 pdb en séquentiel en raison de l’augmentation des ventes de logiciels numériques SIS.

Contacts

Simon Farrant – Vice-président des relations avec les investisseurs, Schlumberger Limited

Joy V. Domingo – Directeur des relations avec les investisseurs, Schlumberger Limited

Bureau +1 (713) 375-3535

investor-relations@slb.com

Read full story here



Avatar

BusinessWire

Voir tous les posts

activtrades courtier forex

Courtiers Partenaires

money management

Restez informés

Abonnez vous à la newsletter

captcha

activtrades courtier forex

Posts Récents du Forum