Brexit

Brexit est un condensé des mots ” British ” et ” exit ” inventé pour faire référence à la décision du Royaume-Uni, lors du référendum du 23 juin 2016, de quitter l’Union européenne (UE). Le Brexit a eu lieu à 23 heures, temps moyen de Greenwich, le 31 janvier 2020

BREXITLe 24 décembre 2020, le Royaume-Uni et l’UE ont conclu un accord de libre-échange provisoire qui garantit que les deux parties peuvent échanger des biens sans droits de douane ni quotas. Toutefois, les principaux détails de la future relation restent incertains, comme le commerce des services, qui représentent 80 % de l’économie britannique. Cet accord a permis d’éviter un Brexit “sans issue”, qui aurait été très préjudiciable à l’économie britannique.

Au lieu de cela, un accord provisoire a été approuvé par le Parlement britannique le 1er janvier 2021. Pour rendre cet accord provisoire permanent, la chambre plénière du Parlement européen doit voter à la majorité pour l’approuver avant le 30 avril 2021. Bien que l’accord permette des échanges en franchise de droits et de quotas, les échanges entre le Royaume-Uni et l’UE sont toujours soumis à des contrôles douaniers, ce qui signifie que le commerce n’est pas aussi fluide que lorsque le Royaume-Uni était membre de l’UE.21

Le référendum
Le “Leave” a remporté le référendum de juin 2016 avec 51,9% du scrutin, soit 17,4 millions de voix ; le “Remain” a obtenu 48,1%, soit 16,1 millions de voix. Le taux de participation a été de 72,2 %. Les résultats ont été comptabilisés à l’échelle du Royaume-Uni, mais les chiffres globaux cachent des différences régionales marquées : 53,4 % des électeurs anglais ont soutenu le Brexit, contre seulement 38 % des électeurs écossais.

L’Angleterre représentant la grande majorité de la population du Royaume-Uni, le soutien de ce pays a fait pencher le résultat en faveur du Brexit. Si le vote avait eu lieu uniquement au Pays de Galles (où le “Leave” a également gagné), en Écosse et en Irlande du Nord, le Brexit aurait obtenu moins de 45 % des voix.

Le résultat du vote a défié les attentes et a ébranlé les marchés mondiaux, faisant chuter la livre sterling à son plus bas niveau face au dollar depuis 30 ans. L’ancien Premier ministre David Cameron, qui avait organisé le référendum et fait campagne pour que le Royaume-Uni reste dans l’UE, a annoncé sa démission le lendemain. Il a été remplacé comme chef du Parti conservateur et Premier ministre par Theresa May en juillet 2016.

La période de négociation de l’article 50

Le processus de sortie de l’UE a officiellement commencé le 29 mars 2017, lorsque May a déclenché l’article 50 du traité de Lisbonne. Le Royaume-Uni disposait initialement de deux ans à compter de cette date pour négocier une nouvelle relation avec l’UE.5 Après une élection surprise le 8 juin 2017, May est restée à la tête du pays. Cependant, les conservateurs ont perdu leur majorité absolue au Parlement et ont conclu un accord avec le Parti unioniste démocratique (DUP) eurosceptique. Cela a par la suite causé à May quelques difficultés pour faire adopter son accord de retrait au Parlement.

Les pourparlers ont commencé le 19 juin 2017. Des questions ont tourbillonné autour du processus, en partie parce que la constitution britannique n’est pas écrite et en partie parce qu’aucun pays n’a quitté l’UE en utilisant l’article 50 auparavant (l’Algérie a quitté le prédécesseur de l’UE par son indépendance de la France en 1962, et le Groenland – un territoire danois autonome – l’a quitté par un traité spécial en 1985).

Le 25 novembre 2018, la Grande-Bretagne et l’UE se sont mises d’accord sur un accord de retrait de 599 pages, un accord de Brexit, portant sur des questions telles que les droits des citoyens, la facture du divorce et la frontière irlandaise.7 Le Parlement a voté pour la première fois sur cet accord le mardi 15 janvier 2019. Les membres du Parlement ont voté 432-202 pour rejeter l’accord, la plus grande défaite pour un gouvernement à la Chambre des communes dans l’histoire récente8.

May a quitté la tête du parti le 7 juin 2019, après avoir échoué à trois reprises à faire approuver par la Chambre des communes l’accord qu’elle avait négocié avec l’UE.9 Le mois suivant, Boris Johnson, ancien maire de Londres, ministre des Affaires étrangères et rédacteur en chef du Spectator, a été élu Premier ministre.

Boris Johnson, partisan acharné du Brexit, a fait campagne sur la base d’un programme prévoyant de quitter l’UE avant la date limite d’octobre “au risque de mourir” et a déclaré qu’il était prêt à quitter l’UE sans accord. Les négociateurs du Royaume-Uni et de l’UE se sont mis d’accord sur un nouvel accord de divorce le 17 octobre. La principale différence avec l’accord de May est que la clause de backstop irlandais a été remplacée par un nouvel arrangement.

Un autre moment historique a eu lieu en août 2019 lorsque le Premier ministre Boris Johnson a demandé à la Reine de suspendre le Parlement de la mi-septembre au 14 octobre, ce qu’elle a approuvé. Cela a été considéré comme un stratagème pour empêcher les députés de bloquer une sortie chaotique de l’UE et certains l’ont même appelé une sorte de coup d’État. Le 24 septembre, les 11 juges de la Cour suprême ont jugé à l’unanimité que cette décision était illégale et l’ont annulée.

La période de négociation a également vu les partis politiques britanniques faire face à leurs propres crises. Des législateurs ont quitté les partis conservateur et travailliste en signe de protestation. Des allégations d’antisémitisme ont été formulées au sein du parti travailliste, et M. Corbyn a été critiqué pour sa gestion de la question. En septembre, le Premier ministre Boris Johnson a expulsé 21 députés pour avoir voté en faveur du report du Brexit.


Gilles Santacreu

Gilles Santacreu est un pur autodidacte, passionné de chiffres et de l'univers boursier, il développe lui-même ses propres stratégies de trading automatique.
Administrateur du site BoursiKoter.com, algo forex trader pour compte propre, analyste technique, auteur du livre "Maitrisez le Bourse" disponible ici , et animateur de conférences au salon du trading, il est reconnu pour son sens pédagogique, et partage le fruit de ses recherches d'une manière simple, mais efficace...

Voir tous les posts

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

activtrades

Courtiers Partenaires

money management

Restez informés

Abonnez vous à la newsletter

captcha

activtrades

Posts Récents du Forum